Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Sociétés & industrie

« L’éco-conception est entrée dans les habitudes », A. Hubin, Somater

Somater et Associés est un groupe familial spécialisé dans la fabrication d’emballages primaires en plastique. Composé de 5 sociétés, de 9 unités industrielles, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 95 millions d’euros en 2008 avec 640 personnes et produit près de 2 milliards d’unités d’emballages par an avec 4 technologies : l’injection, l’extrusion-soufflage, l’injection-soufflage et le thermoformage. L’activité du groupe est à 85% dédiée au secteur de la beauté-santé.

Premium Beauty News a rencontré Alix Hubin, Pdg du Groupe et ancienne présidente de la Chambre Syndicale des Emballages en Matière Plastique.

Premium Beauty News - Quels sont les atouts du groupe Somater ?

Alix Hubin - Le groupe Somater et Associés est un acteur reconnu sur différents secteurs : le tube rigide pharmaceutique décoré offset, le flacon cosmétique haut de gamme en injection-soufflage avec un parachèvement technique et optimisé, le mascara que nous fabriquons dans des conditions avancées de productivité, le flacon extrudé ou co-extrudé soufflé, décoré ou non, avec des modes d’emballages automatisés pour réduire au maximum les manutentions.

En reprenant l’ancienne usine de Polyflex à Hautot sur Mer devenue Plastuni Normandie, Somater, qui avait déjà une solide position de transformateur en injection-soufflage, a renforcé sa réputation et son expérience dans cette technologie. Héritière des machines et des développements Kerplas, l’usine d’Hautot avait acquis un savoir-faire qui ne demandait qu’à se développer grâce à de nouveaux investissements, ce que nous avons fait dès notre arrivée.

Nos investissements qui représentent en moyenne 8% du chiffre d’affaires du groupe, mais plus de 10% à Hautot, ont consisté dans l’achat de nouvelles machines d’injection-soufflage, dans la rationalisation du parc de décor sérigraphie grâce à l’arrivée de machines numériques, et dans des équipements spécifiques pour emballer nos produits de manière optimisée permettant d’éviter les déformations et de réduire les coûts de transports.

Premium Beauty News - Quels ont été pour votre groupe les traits marquants de l’année 2008 ?

Alix Hubin - 2008 a été une bonne année pour l’ensemble du groupe. Grâce à notre réactivité, à la rapidité des prises de décision pour suivre nos clients sur de nouveaux développements nécessitant des investissements, nous avons lancé de nouvelles gammes très prestigieuses, parmi lesquelles la gamme Démaq Lancôme, le nouveau Lift Minceur de Clarins ou le nouveau gloss So Delicate de Bourjois ; le nouveau tube Efferalgan 1g avec ouverture facile, pour lequel notre client les laboratoires Bristol Myers Squibb ont obtenu le Pharmapack award en janvier 2009.

Ces lancements ont tous été l’occasion d’innovations technologiques avancées. Pour fabriquer les flacons Lancôme, nous avons investi dans des automatisations robotisées très poussées, les décors de Clarins et Bourjois n’ont pu être imprimés que sur des machines numériques afin d’élargir au maximum les plages décorables, l’Efferalgan 1g nous a permis d’innover tant en terme de moule d’injection que sur nos groupes offset en raison de la forte collerette du tube.

Notre maxime ayant toujours été qu’une société qui n’investit pas est une société condamnée à plus ou moins brève échéance, nous n’avons jamais hésité à suivre immédiatement nos clients qui nous demandaient si nous étions prêts investir pour fabriquer leurs prochains lancements.

Premium Beauty News - Et quelle est votre vision pour 2009 ?

Alix Hubin - 2009 s’annonce plus difficile. La baisse drastique des stocks chez nos clients, plutôt dans le haut de gamme, entraîne des reports de commandes. Il est très difficile de savoir si ces reports sont liés à une diminution très sévère de la consommation ou à une nouvelle gestion des supply-chain, question renforcée également par la réduction des délais de paiement. En fonction de la nouvelle loi LME, les moyennes surfaces ou les instituts de beauté ont peut-être revu à la baisse leur politique d’approvisionnement. Je me pose la question, quel est l’impact de cetteloi LME sur la trésorerie de ces plus petites structures en termes de stock et de politique d’approvisionnement.

La beauté mass-market semble à ce jour moins touchée.

Les appels d’offres et la volonté de lancement de nouveaux produits pour dynamiser la demande restent très présents. C’est bien le signe que la profession reste très active et se donne les moyens de conjurer un risque de croissance nulle voire négative. Notre solidité financière construite depuis des années nous permet de continuer de répondre présents. Je reste donc à l’écoute mais encore à peu près sereine sur l’année 2009.

Nous ferons immédiatement les adaptations que nous jugerons nécessaires si nous observons que les commandes ne reprennent pas alors que logiquement les stocks devraient être écoulés.

2009 va être une année test dans le domaine de l’emballage qui a déjà subi de multiples réorganisations. Ce qui est plus nouveau c’est qu’elle va également être une année test pour les acteurs de la beauté.

Premium Beauty News - Les préoccupations environnementales ne vont-elles pas faire les frais des difficultés économiques ?

Alix Hubin - Il est positif de constater que malgré « la crise », la préoccupation pour l’environnement reste une constante. De plus en plus d’appels d’offres portent sur l’usage de matériaux recyclés (alors même que l’équation économique n’est pas en leur faveur aujourd’hui).

En ce qui nous concerne, nous pratiquons systématiquement une démarche d’éco-conception et nos clients y sont très favorables.

L’Eco-Conception est tellement entrée dans les habitudes qu’aucun retour en arrière ne semble possible quelque soit la situation économique. Constituant une vraie source de progrès aux conséquences techniques et économiques prouvées, son abandon semble désormais difficilement envisageable.

En ce qui concerne Somater, nous sommes engagés dans une démarche de certification ISO 14001

Nous avons associé l’éco-production à l’éco-conception, en investissant systématiquement dans des machines électriques moins consommatrices, en utilisant systématiquement des variateurs de fréquence pour adapter au plus juste la consommation au besoin du dispositif alimenté, en utilisant le free-cooling pour la production d’eau glacée.

Voir en ligne : www.somater.fr

Propos recueillis par Jean-Yves Bourgeois

© 2009 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
Clean Beauty in London se tiendra les 12 et 13 octobre 2020

Un nouveau salon dédié à la clean beauty à Londres

Nommé Clean Beauty in London, ce nouvel événement a pour objectif de rassembler sous un même toit des experts, des scientifiques, des fournisseurs, des marques, des influenceurs et des journalistes pour « construire l’avenir de la clean beauty ». Le salon, qui se tiendra les 12 et 13 octobre 2020 à The Brewery, un espace événementiel situé (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
L'Inde s'affirme comme le prochain géant de la beauté

Asia Cosme Lab
L’Inde s’affirme comme le prochain géant de la beauté

Grâce à une population jeune en croissance (première population de jeunes dans le monde), à l’émergence d’une vaste classe moyenne, et à un meilleur accès à Internet dans les zones urbaines et rurales, l’Inde s’apprête à devenir le prochain géant de la beauté après la Chine. Asia Cosme Lab immergé dans le fascinant marché indien, où tradition et (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer