Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Innovation & nouveautés

Un générateur de nuages parfumés pour renouveler la découverte olfactive

La start-up française Byzance a mis au point un système inédit de découverte olfactive pour offrir une expérience innovante et ludique avec de nouvelles sensations parfumées.

Julie Gesnouin, co-fondatrice de Byzance

Julie Gesnouin, co-fondatrice de Byzance

Initialement développé pour le compte d’une grande marque française, le générateur intègre une technologie qui permet de diffuser un nuage olfactif utilisant seulement le concentré de parfum (sans l’alcool contenu dans la formule).

« C’est aujourd’hui un des moyens le plus fidèle pour retranscrire l’odeur d’un parfum et ainsi passer facilement les tests des nez les plus avertis, » souligne Julie Gesnouin, fondatrice de Byzance. « Lorsque l’on teste un parfum sur une touche papier, il y a toujours des interférences olfactives. »

En pratique, le système fonctionne à partir du concentré parfumé pur mélangé à du dipropylène glycol, dans des proportions qui varient selon la fragrance et selon la volatilité de nuage souhaitée.

« Le nuage ainsi créé peut-être plus ou moins volatil selon les demandes du marketing. On peut aussi maitriser le temps de sortie et ajouter des LED pour colorer le nuage, » précise Julie Gesnouin. Un nuage qui ne déclenche pas les détecteurs de fumée !

La mise au point du mélange est validée avec la marque et nécessite environ un mois. Byzance a fait réaliser de nombreux tests pour garantir l’innocuité de son système pour la santé du consommateur notamment lors de l’inhalation de la fumée.

Le générateur de nuages olfactifs peut se présenter seul, dans un support prévu à cet effet, ou être dupliqué dans un meuble, pour permettre la découverte de plusieurs parfums. Il peut être intégré dans des comptoirs existants ou utilisé en tant que PLV autonome.


Générateur de nuages parfumés from BYZANCE on Vimeo.

Le coût pour une marque est d’environ 550 euros par machine. Le kit de trois fioles de 10 ml de mélange (permettant un total de 600 à 700 tests) coûte 50 euros, mais la marque peut le fabriquer elle-même sur ses lignes de conditionnement. Les machines peuvent bien sûr être réutilisées pour d’autres fragrances.

« Pour les marques cette technologie est une nouvelle alternative pour faire découvrir leurs fragrances. Pour les consommateurs, c’est une redécouverte de la façon dont on teste un parfum. On constate un véritable engouement, » conclut Julie Gesnouin.

Voir en ligne : www.byzance.world

Vincent Gallon

Portfolio

© 2018 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

MakeUp in NewYork mettra en avant les tendances beauté venues d’Asie

Florence Bernardin, directrice générale d’Information & Inspiration, spécialiste des marchés cosmétiques asiatiques, présentera les dernières tendances maquillage et beauté venues d’Asie lors de la prochaine édition de MakeUp in NewYork qui se tiendra les 12 et 13 septembre 2018. À travers les tendances et produits, Florence montrera (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Ingrédients synthétiques de parfumerie - Un juste retour de flamme

Remi Pulverail
Ingrédients synthétiques de parfumerie - Un juste retour de flamme

Depuis le début de l’année 2018, c’est un peu ’panique à bord’ ! La raison : la pénurie de matières premières clefs pour l’industrie. Un exemple assez significatif est celui de l’ISO E SUPER : une énorme commodité qui rentre à hauteur de 20 à 40% dans pratiquement toutes formules de parfum (parfumerie fine et fonctionnelle). Ce dérivé de la (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer