Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Science, R&D
Message sponsorisé

Produits solaires : Nouvelles méthodes in vitro

Le remplacement des méthodes in vivo pour les produits de protection solaire est une question urgente, mais elle rencontre un certain nombre d’obstacles et d’interrogations, explique Marc Pissavini en prélude au Cosmeticdays qui se tiendront les 1er et 2 décembre à Marseille.

Il n’y a plus de doute, il faut remplacer les méthodes in vivo par des méthodes in vitro pour les produits de protection solaire. Que ce soit pour des raisons économiques ou éthiques, grâce aux industriels, sous la pression des associations, de la commission Européenne, des agences de santé ou de sécurité, le consensus est évident, la prochaine méthode développée doit être in vitro. D’ailleurs le travail a commencé depuis longtemps grâce notamment au Colipa qui a publié en 2006 la méthode UVA in vitro proposant une alternative à la méthode in vivo (PPD).

Mais qu’en est-il aujourd’hui en Europe si un industriel veut développer et vendre un produit de protection solaire car l’Europe dispose de deux méthodes pour l’UVA, une in vivo et l’autre in vitro. Peut-on utiliser l’une comme l’autre ? La seule méthode normalisée pour le SPF est in vivo, peut-on néanmoins utiliser une méthode in vitro pour revendiquer un SPF ? Quelles sont les méthodes qui devraient être utilisées en cas de contrôle ? Enfin quelles sont les autres méthodes normalisées et en cours de normalisations ?

Même si certaines réponses peuvent paraitre simples, les informations contradictoires provenant du web ou de certains journaux ou magazines peuvent prêter à confusion.

Lors des Cosmeticdays 2016, les 1er et 2 décembre à Marseille, nous présenterons les méthodes normalisées à ce jour ainsi que celles qui sont en cours de développement, notamment le SPF in vitro et pourquoi cette méthode est aussi complexe à développer. Mais nous tenterons également de répondre clairement à toutes ces questions afin d’avoir un statut clair et précis sur l’utilisation des différentes méthodes de détermination des indices de protection et de leur avenir.

Marc Pissavini, Coty Lancaster

© 2016 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

MakeUp in NewYork : +11% de visiteurs pour l’édition 2017

MakeUp in New York, qui a tenu sa septième édition les 19 et 20 septembre 2017, a accueilli plus de 3100 visiteurs (une hausse de presque 11% par rapport à 2016). « Plus que jamais, MakeUp in NewYork s’est affirmé comme le rendez-vous incontournable de la filière professionnelle du secteur du maquillage en (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
L'engagement pour la qualité maximale

Laboratoires Maverick
L’engagement pour la qualité maximale

Au long de ses plus de 25 années d’expérience, la valeur différentielle des Laboratoires Maverick est d’offrir toujours la Qualité maximale pour tous ses produits pour l’’hygiène et les soins personnels. La Qualité est le principe fondamental qui régit tous les processus de développement et de fabrication de l’entreprise, une forteresse qui (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer