Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Science, R&D

Peau et fonction barrière : Où en est la science ?

Organisées par la Société française de cosmétologies (SFC), la dernière édition des Journées Jean Paul Marty (5 & 6 décembre 2017) a réuni 250 participants venus assister à une trentaine de conférences consacrée à la peau et la fonction barrière. Universitaires et industriels ont partagé leurs travaux sur ce vaste sujet qui rejoint sur certains points les thématiques abordées en 2016 et 2015 à savoir la pollution et le microbiote.

Comme le précise le Dr Michel Simon de l’Inserm à Toulouse « l’épiderme est une barrière multifonctionnelle vitale entre le corps et l’environnement extérieur. Le stratum corneum qui en est la couche ultime apporte à la peau des caractéristiques primordiales  ». La résistance mécanique, la photoprotection, les défenses anti microbiennes, les défenses anti oxydantes, l’effet waterproof assurent un équilibre qui, lorsqu’il est altéré, conduit à des maladies importantes de peau. Les mécanismes moléculaires associés à la fonction barrière ne sont pas tous élucidés mais l’activité des recherches sur ce sujet enrichit constamment les connaissances. Le Dr Michel Simon insiste sur l’intérêt des facteurs de transcription MAF/MAFB dans le contrôle du nombre important de gènes et de protéines impliqués dans le processus de différenciation épidermique.

Corinne Leprince de l’Inserm à Toulouse, qui a concentré ses recherches sur les corps lamellaires et notamment des protéines spécifiques les Rab GTPases, démontre de son côté que le silence de l’une d’entre elles - la RAB11A - entraîne des défauts de structure et une fonction barrière imparfaite. L’importance de l’organisation des lipides du stratum corneum est rappelé par le Pr Joke Bouwstra de Leiden University.

D’autres sujets portent sur les aspects énergétiques, immunologiques ou sensoriels associés à la fonction barrière. Le Pr Loïc Briand de l’Inra de Lyon a ainsi élargi le débat en présentant les très récentes découvertes sur les récepteurs de goût situés dans les kératinocytes. Le Dr Nathalie Broussard a complété ce tableau avec le partage des travaux du Professeur Denda de Shiseido qui parle de l’épiderme comme d’un «  3e cerveau ».

En marge du congrès, la SFC a remis comme les années précédentes le prix du jeune chercheur à deux doctorants. Fatima Alsamad de l’université de Reims a été récompensée pour le développement d’une méthode de détection et de quantification des AGEs cutanés par imagerie vibrationnelle. Nils Petitdidier du CEA-LETI de Grenoble a de son côté partagé la récompense pour ses travaux sur un système d’imagerie pour la caractérisation en couche de la peau par réflectance diffuse.

Le congrès a aussi été l’occasion de rappeler l’existence de la base de données scientifique Kosmet accessible gratuitement aux membres de la SFC et qui a bénéficié d’un lifting grâce à la contribution des sociétés Greentech et Péchoin.

L’année prochaine, les journées Jean Paul Marty aborderont la thématique « Peaux et annexes kératiniques du monde  ».

Régine Frick

Portfolio

© 2018 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
spip-vignette

MakeUp in Paris : Record d’innovations en lice

Plus de 80 produits ont candidaté pour figurer dans la présentation des IT Products du salon MakeUp in Paris, pari lesquelles 35 nouvelles formules et 40 innovations packaging ou full service. « C’est la première fois depuis le lancement de cette sélection en 2015 que nous avons une si belle récolte. Nous remercions vivement tous les (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Contamination microbienne des accessoires cosmétiques : Risques et solutions ?

Pylote
Contamination microbienne des accessoires cosmétiques : Risques et solutions ?

Les accessoires et applicateurs cosmétiques font partie des produits à risque élevé de contamination microbienne à l’usage. Cette contamination entraîne un risque pour les utilisateurs et représente un sujet de préoccupation pour les industriels du secteur. Afin de limiter la prolifération et le transfert des micro-organismes aux utilisateurs, (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer