Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Leïla Rochet-Podvin

La beauté en effervescence à l’heure du digital

C’est un fait, la technologie a envahi notre quotidien et impacte directement notre relation à la beauté. De nouvelles applications, la montée en puissance des individus (customer power), le développement de nouvelles boutiques connectées, influencent considérablement l’image des marques. La conférence e-Beauté organisée à Paris par CCM Benchmark, en partenariat avec le CEW, le 22 juin 2015 a été l’occasion de tirer quelques enseignements de cette Digital Wave !

Crédit photo : shutterstock.com  © Wavebreakmedia

Crédit photo : shutterstock.com © Wavebreakmedia

La beauté au coeur des conversations

Sujet social par excellence, la beauté est le 3e secteur qui fait réagir les réseaux sociaux.

Olivier Bailloux, directeur du planning stratégique de Publicis a tracé avec son équipe les conversations de la beauté durant le mois de mars, aboutissant à plus d’un million d’interactions sur le sujet, avec en dominante une représentation forte de l’interaction à l’image. «  Aujourd’hui, les clientes s’expriment et s’informent entre elles : 91% des discussions relatives à la cosmétique et aux produits de beauté se déroulent sur les réseaux sociaux et 41% des acheteuses recherchent exclusivement des termes hors marques lorsqu’elles commencent leur recherches. » S’en suit une prise de distance par rapport aux images imposées par les marques, ou un « hacking » ou même des conversations hyper critiques, comme dans le cas de la dernière campagne Saint Laurent au Royaume-Uni pour son mannequin jugé trop maigre.

Faire de la cliente une alliée devient essentiel dans la stratégie de communication des marques. La valeur client dépasse la valeur liée à son acte d’achat, ce qui prime c’est la valeur de son influence et de son engagement.

La montée des beautystas

La beauté est à la mode, et alors que la mode a ses fashionistas, la beauté a ses « beauty lovers » que l’agence Nelly Rodi a baptisé, les beautystas. Preuve en est les nouvelles icônes qui se rendent visibles par leur beauty look.

« Les nouvelles égéries (ex : Nicole Richie) travaillent une couleur de cheveux, la singularité du make-up. Elles vont se mettre en avant par leur silhouette mais aussi par un environnement esthétique qui va donner une nouvelle coloration à la beauté. Le détail mode qui jadis était concentré autour de la silhouette se déplace. La zone du « cool » est désormais celle du maquillage, des bijoux ou de la manucure,  » explique Nathalie Rozborski, Directrice Conseil Mode & Beauté, NellyRodi. Cette vision de la beauté se démocratise et s’impose en cascade au plus grand nombre. La beauté vit un vrai renouvellement et une ère passionnante qui est un véritable défi pour les marques.

Vers une « uberisation » de la beauté

Avec l’émergence du digital, la notion de service devient centrale dans l’expérience client. De nouvelles startups saisissent l’opportunité d’un marché de la beauté de plus en plus important et de l’émergence des applications mobiles pour proposer des évolutions dans nos métiers. Ainsi Popmyday, fondée par Morgane L’Hostis, propose l’accès à la beauté sur un mode « uber ». Des soins « on demand » où l’on veut, quand on veut, chez soi ou au bureau. Les « popartistes » pouvant être géolocalisés grâce aux applications.

Autre graine d’entrepreneuse beauté, Anne-Laure de Belloy, fondatrice de Lucette, site proposant des recommandations personnalisées et doté depuis peu d’une application permettant aux passionnées de répondre aux questions de la communauté.

Du digital au phygital (mix entre digital et boutique physique)

Enrichir l’expérience client et son engagement, sortir le magasin de son isolement et créer un éco-système omnicanal, tels sont les nouveaux enjeux des boutiques de marques.

Agnès Debains, International Omni-Channel Project Director & E-commerce Director for Emerging Brands, L’Occitane en Provence, explique l’importance de cette transition vers des boutiques expérientielles, connectées et l’importance de la formation des équipes. À Amsterdam, la marque a testé des vitrines connectées permettant d’adapter la communication en fonction du profil de la personne, grâce à une reconnaissance faciale.

Autre test dans les boutiques pilotes de la marque des applications sur tablette permettant trois types de service : 1/ un service d’information produit, 2/ la possibilité d’avoir un profil beauté personnalisé et 3/ enregistrement de l’historique client et possibilité de paiement. L’enjeu est de créer des « conseillers augmentés » dotés d’outils leur permettant une plus grande précision dans le conseil.

En conclusion, l’e-beauté n’a pas encore dévoilé toutes ses possibilités et le champ d’innovation est ouvert, laissant l’opportunité aux marques de s’installer en beauté dans la nouvelle ère du digital.

Leïla Rochet-Podvin

© 2015 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
A propos de Leïla Rochet-Podvin
Leïla Rochet-Podvin

Leila Rochet-Podvin dirige l’agence de Tendances et Conseil en Innovation, Cosmetics Inspiration & Creation. Elle est une globe-trotteuse de l’industrie de la beauté depuis plus de 20 ans, elle a exercé des fonctions de directions marketing international et de direction de filiale chez Procter & Gamble et chez LVMH. Diplômée d’un MBA de Cornell et passionnée par les tendances, l’innovation et l’industrie de la beauté, elle a créé, Cosmetics Inspiration & Creation en 2007. Leïla aime parcourir le monde pour s’inspirer des tendances et son agence accompagne les marques de Beauté à l’international dans leur processus de création d’innovations.

Site de l’agence :
www.inspiration-creation.com

Focus
spip-vignette

MakeUp in Paris : Une sélection d’ateliers spécialisés

Onze ateliers spécialisés émailleront les deux jours du prochain MakeUp in Paris les 22 et 23 juin 2017. Il est encore temps, pour vous inscrire, mais attention, le nombre de places est limité ! Jeudi 22 juin 10h à 10h45 : Comment améliorer l’expérience client tout en réduisant l’impact environnemental ? Être le plus en adéquation avec les (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Alternatives vertes aux microbilles de plastique

Lipotec
Alternatives vertes aux microbilles de plastique

La durabilité est devenue une grande préoccupation pour notre époque. La lutte contre les plastiques s’est durcie et les consommateurs recherchent des produits respectueux de l’environnement pour réduire l’empreinte de l’Homme sur Terre. Dans l’industrie des soins de la peau, les microbilles en plastique, historiquement utilisées dans les (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer