Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Environnement

L’Oréal : Les objectifs de durabilité transforment la façon de concevoir les produits

À mi-parcours du programme Sharing Beauty With All, lancé en 2013, L’Oréal fait état de transformations majeures afin d’atteindre ses objectifs de développement durable. Parmi les principales avancées : la réduction de 67% des émissions de CO2 des usines et centrales de distribution.

Jean-Paul Agon, PDG du groupe L’Oréal

Jean-Paul Agon, PDG du groupe L’Oréal

Les résultats publiés par L’Oréal dans le rapport d’avancement 2016 de son programme de développement durable Sharing Beauty With All témoignent d’une transformation en profondeur induite par les efforts de durabilité du groupe.

« Sharing Beauty With All a transformé durablement notre manière de concevoir, de produire, de communiquer ou de distribuer nos produits, » explique Jean-Paul Agon, PDG du groupe L’Oréal.

Lancé en 2013, le programme Sharing Beauty With All formalise les engagements de L’Oréal en matière de développement durable de la conception des produits à leur distribution, en passant par le processus de production ou encore le sourcing des ingrédients. Chaque année, L’Oréal rend compte de ses progrès de façon chiffrée.

Modèle bas carbone

En réduisant de 67 % les émissions de CO2 de ses usines et centrales de distribution en valeur absolue par rapport à 2005, L’Oréal a ainsi dépassé son objectif de -60% en 2020 avec 4 ans d’avance tout en augmentant sa production de 29% sur la même période. De plus, à fin 2016, le Groupe compte 15 sites industriels ayant atteint la neutralité carbone.

Amélioration progressive de tous les nouveaux produits

L’Oréal s’est engagé à ce qu’en 2020, 100% de ses nouveaux produits démontrent une amélioration de leur profil environnemental ou social. Cet engagement concerne toutes les marques du groupe et 82% des produits lancés en 2016 présentent déjà ces améliorations (contre 74 % en 2015).

Fin 2015, au Brésil, Matrix a rénové sa gamme Biolage. Ces produits sont désormais conditionnés dans des flacons composés à 100 % d’un plastique biosourcé au Brésil, en utilisant une ressource locale, le bio-PE, élaboré à partir de canne à sucre. Il s’agit du premier flacon en bioplastique du Groupe L’Oréal. L’utilisation de cette matière première renouvelable permet de réduire l’impact carbone de ce produit.

Fin 2015, au Brésil, Matrix a rénové sa gamme Biolage. Ces produits sont désormais conditionnés dans des flacons composés à 100 % d’un plastique biosourcé au Brésil, en utilisant une ressource locale, le bio-PE, élaboré à partir de canne à sucre. Il s’agit du premier flacon en bioplastique du Groupe L’Oréal. L’utilisation de cette matière première renouvelable permet de réduire l’impact carbone de ce produit.

Parmi les lancements 2016, on trouve des produits présentant des niveaux de biodégradabilité supérieurs à 98% comme par exemple tous les produits de la gamme Biolage R.A.W. de Matrix, ou le shampoing 5 plantes Ultra Doux de Garnier.

« À mi-parcours de notre ambition à horizon 2020, nous allons redoubler d’efforts pour réduire notre empreinte environnementale et atteindre nos objectifs, notamment en matière de production et d’innovation durables », indique Alexandra Palt, Directrice de Développement durable du Groupe L’Oréal.

Portfolio

  • Lancé en 2013, le programme Sharing Beauty With All formalise les (...)
© 2017 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

L’Olfactorama 2017 : et les gagnants sont …

Les lauréats de la 5e édition du Prix de l’Olfactorama sont maintenant connus ! Les membres de l’association dédiée à la valorisation artistique de la création olfactive ont remis leurs prix annuels lors d’une cérémonie organisée mercredi 5 juillet à l’hôtel Méridien Etoile en prolongement de la 1ère édition du Fragrance Innovation Summit. Et les (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
US retail : Apocalypse ou evolution ?

Laurence Bacilieri
US retail : Apocalypse ou evolution ?

Le retail américain subit une chute constante de chiffre d’affaires et se voit profondément modifié par la mise en faillite de 3 500 magasins sans compter les difficultés que rencontrent Macys, Sears & K-Mart. À l’instar du secteur bancaire, les grands acteurs du retail restructurent très rapidement leurs réseaux de points de vente en (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer