Follow us twitter facebook
Edition: Global
Click here to subscribe toour free weekly newsletter click here
Brèves

L’industrie du parfum salue l’adoption de la directive sur la protection du savoir-faire

L’Association des fabricants de parfums et de matières premières de parfumerie (IFRA) s’est félicité de l’approbation hier par le Parlement Européen de la Directive portant sur la défense du savoir-faire et des informations confidentielles. [1]

En effet, la confidentialité est au cœur de l’industrie de la parfumerie où l’élaboration d’un nouveau parfum, que ce soit pour une marque de luxe, un shampooing ou une lessive, peut requérir plusieurs mois, voire parfois plusieurs années ainsi que plusieurs centaines d’essais. « Toute cette industrie, composée d’une myriade de maisons de parfumerie de toutes tailles, s’appuie sur la confidentialité pour protéger le savoir-faire investi dans la collecte ou l’extraction des matières premières, leur sélection et leur transformation en composés parfumants, » explique l’IFRA.

L’association professionnelle estime que cette Directive va donner aux maisons de parfums, quelle que soit leur taille, les moyens de protéger leurs investissements importants en savoir-faire, d’engendrer l’innovation dans un secteur porteur mais soumis à une concurrence effrénée et permettre à l’Europe de conforter son leadership dans ce domaine de pointe.

Combattre les pratiques déloyales

« Ce qui est primordial pour notre secteur, » commente Pierre Sivac, Président de l’IFRA, « c’est la disposition de la Directive, précisée par le Parlement lors du processus législatif, portant sur l’utilisation illégale d’informations confidentielles, même si celles-ci ont été acquises de manière licite. Notre industrie est particulièrement vulnérable à l’utilisation malveillante, voire frauduleuse, d’information obtenue en toute légitimité par le processus usuel d’ingénierie inversée. Ce comportement pourrait inclure par exemple le lancement sur le marché de copies serviles ou le soutien que pourrait fournir un client à une maison de parfums concurrente pour développer une composition identique mais sensiblement moins chère car elle n’aura pas eu à supporter les frais de mise au point. »

L’adoption de cette directive est toutefois très critiquée par des ONG, des syndicats, plusieurs partis politiques et des journalistes, car elle pourrait être utilisée pour entraver le travail d’enquête des médias ou accroitre la pression judiciaire sur les lanceurs d’alertes, notamment en matière fiscale, environnementale ou sanitaire.

Notes

[1Directive du Parlement européen et du Conseil sur la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués (secrets d’affaires) contre l’obtention, l’utilisation et la divulgation illicites (à lire ici)

© 2016 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
latest news
Focus

MakeUp in Paris: The countdown has started before the 2020 edition

The next edition of the BtoB trade show dedicated to the make-up and skincare value chain will be held on June 18th and 19th at the Carrousel du Louvre. Once again, MakeUp in Paris will gather key suppliers of packaging, formulation and full-service solutions for the make-up and skincare markets. The event will feature: latest (...)

read more
job opportunities
Experts’ views
On center stage, the floral bouquet is making its come back

Émilie Coppermann
On center stage, the floral bouquet is making its come back

Just like fashion that is eternally being reinvented, perfumery also works in cycles. And the floral accord is no exception. The very essence of femininity, today floral fragrances are less invasive than in the 1980s, as was the case with Poison by Christian Dior. At the end of the 1990s, floral accords were replaced by clean musky (...)

read more

Features

We use cookies to give you a better browsing experience. By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. Read more and set cookies
close