Les attentes des consommatrices de produits de maquillage en matière de...

Les attentes des consommatrices de produits de maquillage en matière de format et d’efficacité ont progressé sous l’influence des produits pour la peau. Photo : © Anatolii Riepin / shutterstock.com

Selon les dernières données issues du Makeup In-Depth Consumer Report 2018 de The NPD Group, presque toutes les femmes américaines (90%) qui utilisent du maquillage affirment utiliser des produits offrant une action de soin sur la peau. Toutefois, l’utilisation de ces produits ne semble ni remplacer, ni cannibaliser, les routines de soins des consommatrices. En effet, selon le cabinet d’études de marché, les deux tiers des femmes ont déclaré utiliser ces produits de maquillage en plus de produits de soins pour la peau.

« Le maquillage continue de bien se porter. Notre étude montre que davantage de femmes en utilisent et qu’elles utilisent aussi davantage de produits, en moyenne, au cours d’une journée type par rapport à la situation il y a deux ans. Dans le même temps, les consommatrices mettent aujourd’hui davantage l’accent sur le soin de la peau afin d’éviter les imperfections, plutôt que de les masquer lorsqu’elles qu’elles apparaissent », explique Larissa Jensen, directrice exécutive du groupe NPD. « Les attentes des consommatrices de produits de maquillage en matière de format et d’efficacité ont progressé sous l’influence des produits pour la peau. »

Dans la continuité de la tendance amorcée en 2017, depuis le début de l’année, le segment des soins de prestige stimule la croissance de l’industrie de la beauté aux États-Unis. Sur les douze mois courant jusqu’en mai 2018, les ventes de soins pour la peau ont augmenté de 13%, les segments de l’hydratation pour le visage, des soins anti-âge et des traitements pour les yeux contribuant le plus à la progression en valeur. Les ventes de maquillage, qui est toujours la première catégorie du secteur beauté aux États-Unis, ont progressé de 1% au cours de cette période, notamment sous l’impulsion des anticernes, du mascara et des fonds de teint. [1]

« Le skincare a créé un discours gagnant autour des ingrédients, de l’innovation, du bien-être et de la beauté de la peau à tout âge. Les marques et les fabricants de maquillage profitent de cette partition en utilisant un positionnement soin pour leurs propres produits. C’est un pas dans la bonne direction, car je pense que l’interaction et l’apprentissage croisé entre ces deux catégories se révéleront mutuellement bénéfiques », conclut Larissa Jensen.