La société française spécialisée dans le cadeau promotionnel associé à des solutions digitales poursuit son engagement social et environnemental. L’entreprise a récemment dévoilé le concept Anaïk Now qui organise sa démarche RSE autour de cinq axes :

JPEGUtiliser ou privilégier des matières recyclées (coton bio, polyester recyclé, etc.), qui doivent constituer au minimum 51% des produits finis,

JPEGProposer des produits certifiés (FSE, Oekotex-100, GOTS ou Ecocert), pour garantir un niveau minium d’engagement de la fabrication,

JPEGDévelopper des produits sans plastiques (apparent ou pas). C’est un enjeu de taille sur la bagagerie avec les différents composants impliqués, tels que les fermetures à glissière, par exemple.

JPEGPrivilégier des matières naturelles pour limiter l’épuisement des ressources fossiles, et limiter l’utilisation de matières naturelles ayant un impact négatif sur la planète. Utiliser le coton bio, le chanvre ou la jute, par exemple, au minimum à 30% dans la réalisation des produits.

JPEGPrivilégier une fabrication locale, intra Union Européenne, pour promouvoir l’équilibre social en local et limiter l’impact du transport sur l’environnement.

Pour conforter cet engagement, Anaïk a signé, cette année, un partenariat avec l’association Wings of the Ocean - dédiée à la récupération de plastiques dans les océans - et lui reverse 3% de son chiffre d’affaires pour soutenir son action environnementale.

Dans le cadre de ce partenariat, une collection voyage issue de plastiques recyclés (de bouteilles) a été créée autour de designs fonctionnels et intemporels ( sac week-end, sac à dos, tote bag, trousses de toilette et porte ipad ) avec pour objectif de créer des modèles en polyester recyclé avec une longue durée de vie, sans renforts, et avec des accessoires limités à un usage fonctionnel, le tout conditionné dans un emballage propre en papier recyclé.

« La revalorisation des bouteilles plastiques ( issues des océans ) en polyester recyclé n’est pas neutre ; un sac weekend format 48h représente à lui seul l’équivalent de 11 bouteilles plastiques grand format », souligne Anaïk. À l’échelle des quantités produites pour les opérations promotionnelles, cela laisse présager de belles actions pour les océans

La gamme est personnalisable à loisir, pour l’adapter au cahier des charges et à l’image de chaque marque.

« Il ne s’agit pas de faire du greenwashing, mais de développer des produits porteurs de sens  », explique Frédéric Delloye, PDG d’Anaïk.