Frédéric Lancesseur, Pdg, et Thomas Sirot, Directeur Commercial et Marketing,...

Frédéric Lancesseur, Pdg, et Thomas Sirot, Directeur Commercial et Marketing, Aircos

Premium Beauty News - L’année 2015 aura été celle des investissements ?

Thomas Sirot - Effectivement, nous aurons accru de manière notable nos investissements industriels, en particulier sur le créneau du packaging et dans des lignes automatiques d’assemblage et de parachèvement. Je rappelle que nous disposons de notre propre parc de machines d’injection sur notre site d’Ardon, près d’Orléans (Loiret), où tournent 35 machines. Ce qui fait de nous, une entreprise parfaitement intégrée, depuis le packaging jusqu’au produit fini, en passant par la fabrication de nos formules et le remplissage.

En matière de formulation, je rappelle aussi que notre axe principal de développement reste les poudres. La maitrise de différentes technologies de formulation et de production de poudres constitue l’une de nos pièces maîtresses. Ce qui nous permet évidemment de revendiquer à juste titre un excellent savoir-faire sur le créneau « teint » mais aussi fards à paupières, poudres libres, poudres corps, etc.

À cet égard sur les quelque 900 000 euros d’investissements industriels réalisés au cours de ces deux dernières années, 70 % l’ont été sur notre second site de Romorantin, qui dispose d’une capacité de production et de conditionnement de plus de 100 millions d’unités par an. Nous maîtrisons donc très bien le « couple » boîtier/poudre et notre image de « full service maker » n’est pas usurpée.

Premium Beauty News - Outre les investissements industriels, vous vous êtes également concentré sur l’élargissement de votre portefeuille « clients ».

Thomas Sirot - Ce portefeuille était en effet trop restreint. Un travail commercial qui commence vraiment à porter ses fruits non seulement en France mais aussi sur les marchés étrangers. De 10 % de notre chiffre d’affaires réalisé à l’export en 2014, nous atteindrons les 25 % à 30 % d’ici l’année prochaine grâce, en particulier, à une forte percée en Amérique du Nord, tant sur la côte Ouest que sur la côte Est.

Premium Beauty News - Autre point fort, votre process de back injection ?

Thomas Sirot - C’est clairement grâce à ce double savoir-faire packaging/formulation que nous avons voulu et pu mettre au point ce nouveau process de back injection, appelé IPM où nous pouvons vraiment revendiquer la maîtrise de la compatibilité contenant/contenu. Ce procédé permet de ne pas « traumatiser » les ingrédients (notamment les pigments et les nacres) et d’obtenir ainsi une douceur et une luminosité étonnantes. Cela représente tout de même quelque 25 % de notre activité ! Ce qui ne nous empêche pas d’investir aussi dans le multi-compactage et le compactage automatique à grandes cadences.

Premium Beauty News - D’autres ambitions ?

Thomas Sirot - Nous revendiquons aussi un véritable savoir-faire dans le coulage des rouges à lèvres, des mascaras et des gloss, cependant nous concentrons nos efforts sur ce que nous savons faire de mieux : la Poudre, avec pour ambition de devenir leader européen dans ce domaine. À suivre.