Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Sociétés & industrie

Heinz Glas : bonnes nouvelles en série

Les bonnes nouvelles s’enchaînent pour Heinz Glas qui, en dépit d’un contexte économique difficile pour tous les industriels du verre, pourrait être un des premiers à tirer son épingle du jeu.

Heinz Glas dont le travail avec plusieurs grandes marques a été souvent récompensé, notamment à l’occasion des DuftStars 2008 (les FiFi Awards allemands), a tout récemment vu le travail réalisé tout au long du développement et de la production de la dernière ligne Lacoste, publiquement honoré par son client, Procter & Gamble. Une récompense d’autant plus prestigieuse que le verrier allemand ne s’est pas contenté de produire le flacon, mais s’est occupé de la maîtrise d’oeuvre complète du projet.

De bonnes nouvelles dans un contexte rude

Comme une bonne nouvelle arrive rarement seule, le verrier Heinz Glas confie que plusieurs prises de commande sur de gros lancements à venir devraient le conforter dans le peloton de tête des verriers mondiaux haut de gamme. Le verrier d’outre Rhin n’hésite pas à annoncer une fin d’année 2009 et une début 2010 « épatants ».

Il a fallu plus de dix ans pour en arriver là. Karl August Heinz, patron et propriétaire, peut être fier du chemin parcouru. Le docteur Ulrich Nebe, le Pdg du groupe, aussi.Ce dernier n’a pas ménagé ses efforts pour hisser l’outil industriel au plus haut niveau. Il restera, incontestablement, l’un des principaux artisans industriels de la croissance de Heinz Glas au cours de la dernière décennie.

Dr. Ulrich Nebe, Pdg du groupe Heinz Glas

Dr. Ulrich Nebe, Pdg du groupe Heinz Glas

« Bien sûr, nous souffrons comme tout le monde, mais nous tenons et nous tiendrons ! » Pour Thomas Kneitz, le tout nouveau Directeur Général Commercial de Heinz Glas International. «  La crise est dure, très dure, mais le groupe Heinz résiste bien. Sans doute mieux que nos confrères. ». Les raisons de cet avantage compétitif sont multiples. Mais elles tiennent en grande partie à toutes les innovations industrielles réalisées au cours des dernières années qui ont rendu les verreries plus flexibles et plus compétitives. « Cela tient aussi au travail d’organisation et d’innovation qui prévaut chaque jour. Nous sommes devenus un verrier en qui on peut avoir confiance et qui sait respecter ses engagements et prouver chaque jour que l’innovation et sa maîtrise sont ancrées dans notre esprit. Cela tient aussi à notre triple positionnement mass-market/moyenne gamme/haute parfumerie, » précise-t-il.

Des investissements importants

Principal investissement industriel en 2009 : la rénovation complète du four de 120 tonnes de la verrerie de Pisau. « Elle est plutôt bien tombée, explique Thomas Kneitz, du fait de la baisse de la demande et nous allons redémarrer précisément au moment où les premiers frémissements de la reprise vont se faire sentir ».

Mais c’est là toute la question : quand la reprise annoncée aura-t-elle lieu ?. « Bien difficile à dire », avoue Rudolph Wurm, Directeur Commercial Parfumerie.

JPEG - 27.8 ko
Thomas Kneitz, le tout nouveau Directeur Général Commercial

En tout cas le verrier allemand est maintenant fin prêt avec une force de frappe de neuf fours répartis en Allemagne (4 fours), en Pologne (2 fours), en Chine (2 fours) et au Pérou (1 four) pour un total de 468 tonnes de verre par jour. Certes, les responsables ont dû, crise oblige, arrêter temporairement le tout nouveau four de 50 tonnes de Kleintettau inauguré en 2007, mais c’est autant de capacité disponible pour le jour où ... !

Les efforts industriels ont été constants depuis 2003, avec des investissements oscillant entre 24 millions d’euros et 36 millions d’euros chaque année. Le point d’orgue a été atteint en 2007 avec un chiffre frisant les 37 millions. Des investissements à la fois dans les fours, les machines de production de flacons mais aussi, et surtout, dans les ateliers de parachèvement.

« C’est là que nous avons réellement changé notre approche, » explique Thomas Kneitz. « Il nous fallait être ultra-performants sur toutes les techniques de parachèvement. Et je dis bien toutes. Cela nous a obligé à investir fortement dans des lignes ultra-modernes de métallisation et de laquage ainsi que dans des lignes automatiques de tampographie. On est capable de tout faire, ou presque, du dépolissage acide en passant par la métallisation, le laquage, la tampographie, les collages, l’étiquetage, le marquage à chaud et, même, la gravure laser. Et les clients ne s’en privent pas ! » Les lancements à venir seront révélateurs de cette évolution.

Enfin, élément très important du dispositif scientifique pour la maîtrise de la fabrication des produits, un tout nouveau laboratoire d’analyse mis en place à Kleintettau l’année dernière avec quatre personnes à temps complet.

Autre atout sur lequel les dirigeants ont misé au cours de ces dernières années, l’internationalisation . Après la Pologne, la Chine, ce fut au tour du Pérou. Un dernier « coup de maître » car le potentiel de développement en Amérique du sud, Brésil en tête, se confirme tous les jours. Certes, confient les dirigeants d’Heinz Glas, «  ce n’est pas toujours simple de manager une équipe technique à plusieurs milliers de kilomètres mais avec de la persévérance, on y arrive ! ». Quant à la Chine (1000 employés sur les 3000 personnes du groupe Heinz !) sa mise à niveau est quasiment réalisée.

Voir en ligne : www.heinz-glas.com

Jean-Yves Bourgeois

© 2009 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
Clean Beauty in London se tiendra les 12 et 13 octobre 2020

Un nouveau salon dédié à la clean beauty à Londres

Nommé Clean Beauty in London, ce nouvel événement a pour objectif de rassembler sous un même toit des experts, des scientifiques, des fournisseurs, des marques, des influenceurs et des journalistes pour « construire l’avenir de la clean beauty ». Le salon, qui se tiendra les 12 et 13 octobre 2020 à The Brewery, un espace événementiel situé (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Luxe : Les 6 tendances qui boosteront le marché en 2020

Maxime Thubière
Luxe : Les 6 tendances qui boosteront le marché en 2020

Dans une industrie qui pèse aujourd’hui plus de 1000 milliards de dollars, la nouvelle génération de consommateurs pousse le luxe à évoluer plus vite que jamais. La notion d’exclusivité ancrée dans son ADN est remise en cause avec la montée en puissance de l’e-commerce et ses tendances évolutives. Quelles sont les tendances vont marquer le luxe (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer