Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Sociétés & industrie

Eastman : « le marché des cosmétiques est une priorité »

Valérie Bouvignies, EMEA Market Development Representative, Cosmetics and Personal Care, de la division Specialty Plastics d’Eastman, fait le point pour Premium Beauty News, sur l’évolution de l’offre et de la stratégie de son groupe dans le secteur beauté.

Premium Beauty News - Que représente Eastman dans l’univers du packaging destiné au secteur de la beauté aujourd’hui ?

Valérie Bouvignies, Eastman

Valérie Bouvignies, Eastman


Valérie Bouvignies - Les fibres et les matières plastiques d’Eastman sont des produits clés sur lesquels nos clients s’appuient pour développer des produits d’usage quotidien. Basé aux États-Unis, à Kingsport, Tennessee, Eastman a réalisé en 2009 un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars et emploie environ 10.000 personnes dans le monde. En ce qui concerne les plastiques, leader historique de la chimie des polymères, Eastman a récemment recentré son activité sur les plastiques de spécialité, dont les copolyesters et les cellulosiques.

Les copolyesters dont les caractéristiques principales allient des propriétés esthétiques (transparence et épaisseur), mécaniques et une excellente résistance chimique trouvent tout naturellement leur place sur le segment de la cosmétique et sont plus connus sous la marque The Glass Polymer.

The Glass Polymer comprend une large gamme de grades pour l’injection, l’extrusion soufflage et l’injection soufflage. Les applications les plus fréquentes sont les pots, les couvercles, les bouchons de parfums, les flacons.

Le Glass Polymer se décline sur les segments du soin, parfum et maquillage. Le marché de la cosmétique fait partie des segments prioritaires pour Eastman. Nous sommes actifs sur l’ensemble de la chaîne de valeur où nous nous efforçons de répondre aux besoins du marché, notamment par le lancement de nouveaux grades.

Premium Beauty News - Quels ont été vos points forts en matière de développements en 2010 ?

Valérie Bouvignies - À ce titre,Eastman a lancé un nouveau grade en 2010, le CN, dédié à l’injection et développé tout spécifiquement pour les besoins de la cosmétique. Il s’agit d’une nouvelle génération de PCTA, venant compléter la gamme existante en y apportant des progrès non négligeables. Il est extrêmement transparent et d’une grande neutralité de teinte. Il permet d’obtenir des pièces de forte épaisseur avec un point d’injection particulièrement discret et sans cristallisation. Avec toujours la résistance chimique inhérente aux copolyesters. Sa facilité de mise en œuvre le rend également très attrayant pour les transformateurs et représente une évolution considérable en comparaison avec les copolyesters classiques.

En résumé, on peut dire que ce grade concentre le meilleur des propriétés des copolyesters dans une seule résine.

Premium Beauty News - Vous avez mis en place une stratégie particulière sur le secteur du maquillage avec le concours d’un designer américain.

Valérie Bouvignies - Avoir une marque et une image de marque reconnue dans la continuité nécessite de la faire évoluer en permanence.Eastman, pour ce faire a choisi de mettre en scène le lancement du CN et de valoriser cette innovation à travers des concepts packaging. Eastman a initié sa collaboration avec le designer Marc Rosen en 2009.

Marc a travaillé sur des concepts de pots, puis en 2010, a décliné « l’art de la transparence » à travers 18 concepts packaging sur le segment du maquillage. Les design imaginés par Marc Rosen sont devenus réalité par l’implication et la motivation des transformateurs partenaires qui y ont participé. On peut citer Leidel Corporation (USA), Pieriplast (Pérou), Axilone (Chine), Plasmetik (Chine), JACKEL (Hong-Kong) et Albea (Brésil).

Premium Beauty News - Votre groupe a-t-il l’intention d’investir davantage sur ce secteur ?

Valérie Bouvignies - Le marché de la cosmétique évoluant rapidement, les investissements y sont permanents. Ils peuvent concerner des innovations spécifiques au marché de la cosmétique ou bien s’intégrer dans un problématique plus globale, comme la réduction de l’impact sur l’environnement.

Premium Beauty News - Quelles sont les principales zones géographiques stratégiques pour Eastman dans le monde. La France représente-t-elle encore un cas à part

Valérie Bouvignies - L’Asie et les zones émergentes comme l’Amérique Latine sont clairement stratégiques sur le segment de la cosmétique. L’Europe demeure toutefois une zone stratégique car c’est un creuset d’innovation et il ne faut pas oublier que le parfum et ses mythiques marques de luxe sont toujours associés à la France.

Propos recueillis par Jean-Yves Bourgeois

© 2011 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
MakeUp in NewYork a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d'invités internationaux.

MakeUp in New York déménage au Javits Center pour poursuivre sa croissance

La dernière édition de MakeUp in NewYork, l’événement B2B dédié à la chaine de valeur de l’industrie du maquillage, a été un gros succès, selon les organisateurs. L’événement qui s’est tenu les 11 et 12 septembre 2019 au Centre415 sur la 5e avenue, à Manhattan, a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d’invités internationaux. (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Tendance Olfactive : L'impact du minéral

Aliénor Massenet
Tendance Olfactive : L’impact du minéral

Substance solide, inorganique et cristallisée, le minéral résulte d’un processus géologique naturel. En parfumerie, la minéralité est une notion subjective car il n’existe pas de famille minérale à proprement parlé. Avec leurs facettes humides et salées, les notes minérales permettent aux parfumeurs une nouvelle retranscription de la fraîcheur (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer