Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Science, R&D

IFSCC 2017 : Pollution et Asie au centre de la recherche cosmétique

Cette année, la 24e édition de la conférence de l’IFSCC (International Federation of Societies of Cosmetic Chemists) se tenait à Séoul. Du 23 au 25 octobre 2017, des experts internationaux ont échangé sur les dernières avancées scientifiques animant le monde de la cosmétique. Plus de 550 personnes étaient présentes aux 30 conférences données au Grand Intercontinental Hotel de Séoul et aux sessions de présentation des 300 posters. Résumé des principales thématiques abordées lors de ce congrès.

La pollution et ses impacts

La lutte contre les effets délétères de la pollution sur la peau a rassemblé de nouveau un grand nombre de communications et de posters. Que ce soit au niveau des modèles d’étude, des ingrédients disponibles, des cibles biologiques impactées, le sujet devient de plus en plus vaste et intègre de nouveaux éléments.

BASF a développé une machine qui permet d’exposer les cheveux aux gaz d’échappement couplés avec les radiations UV. «  L’impact de la pollution sur les cheveux a été peu étudié, alors qu’au contact de la pollution, la composition et l’aspect des cheveux changent. Notre machine reproduit ce qui est observé dans la réalité avec un système de modulation des expositions  », explique Zhi Rao de BASF Chine. Shiseido utilise les effets de répulsion liée aux forces électrostatiques avec un polymère à base de phosphorylcholine qui évite que les particules fines et le pollen adhèrent sur la peau. Gattefossé en partenariat avec la société Cytoo a conçu un équipement spécial pour étudier les effets biologiques de la lumière émanant des écrans sur la peau. Les deux sociétés ont démontré l’impact significatif de l’exposition aux écrans sur la fonction et les dynamiques mitochondriales des fibroblastes cutanés. Silab de son côté a partagé ses travaux sur la mitochondrie et le stress cellulaire.

Les peaux asiatiques

La localisation du congrès en Asie a suscité le partage d’études spécifiques sur ce marché. La corrélation entre des paramètres de peau de 411 femmes coréennes et leur analyse génomique a permis d’identifier des nouveaux marqueurs du vieillissement. Une autre étude conduite sur 5205 sujets asiatiques a démontré d’une manière évidente qu’en vieillissant les rides augmentent, l’élasticité diminue mais aussi que la taille des pores de la peau est un marqueur important de l’âge. Enfin, la société Amore Pacific - qui a été la première à mettre sur le marché les produits cushion et qui en reste le leader - a étudié les nouvelles attentes sur ce type de produits dans trois pays asiatiques (Malaisie, Singapour, Thaïlande).

Microbiote, durabilité, efficacité

Les autres thèmes traités donnent également un aperçu des principaux thèmes d’actualité pour l’industrie des cosmétiques : la barrière cutanée, le microbiote, l’art de formuler des produits plus efficaces mais aussi plus verts, la formulation du maquillage.

L’année prochaine, c’est l’Allemagne qui accueillera du18 au 21 septembre 2018 non pas les conférences de l’IFSCC mais le 30e congrès de l’IFSCC.

Régine Frick

Portfolio

© 2017 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
spip-vignette

Luxe Pack & MakeUp in Los Angeles : Un partenariat qui a fait ses preuves

2018 s’est avéré être une année mémorable pour MakeUp in et Luxe Pack ! Elle a marqué le début d’un partenariat efficace sur la côte ouest qui a réuni les deux plates-formes B2B. MakeUP in… la plateforme business phare pour les produits de beauté et maquillage, des tendances et de la formulation et Luxe Pack, (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
La J-beauty fait son come back

Cosmetics Inspiration & Creation
La J-beauty fait son come back

Un temps éclipsé par la Corée, son adversaire disruptif, la J-beauty sort de l’ombre. Extrême qualité, haute technologie et sensorialité sont les maîtres mots de cette renaissance. Deuxième marché mondial de la Beauté En France, l’année 2018 est celle du « Japonisme » - célébration des relations diplomatiques entre deux pays bien souvent (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer