Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Marchés & tendances

France : Les ventes de parfumerie sélective pénalisées en 2015 par les attentats

Les ventes des marques de parfums du circuit sélectif ont reculé de 0,9% en valeur en 2015 en France, selon les chiffres publiés par NPD Group. Toutefois, la progression des ventes des marques propres des distributeurs, ainsi que celles des produits de soin et du maquillage, ont permis à la parfumerie sélective de maintenir un chiffre d’affaires stable, selon la FFPS.

Les ventes des marques de parfums du circuit sélectif ont reculé de 0,9% en valeur en 2015 en France. Crédit photo : © Matej Kastelic / shutterstock.com

Les ventes des marques de parfums du circuit sélectif ont reculé de 0,9% en valeur en 2015 en France. Crédit photo : © Matej Kastelic / shutterstock.com

Dans un contexte difficile pour le commerce en France, la parfumerie sélective maintient en 2015, son chiffre d’affaires à 2,9 milliards d’euros. « Alors que les ventes en magasins de marques propres continuent de progresser, les ventes de produits sélectifs ne reculent sur l’année que de 0,9% en valeur selon NPD, malgré l’effet des vagues d’attentats de janvier et de la fin d’année (-1,9% en décembre), » explique la Fédération française de la parfumerie sélective (FFPS). C’est principalement le recul du parfum - qui représente près des deux tiers du marché - en fin d’année qui a freiné la croissance générale du secteur. Le maquillage et les produits de soins ont été eux en progression.

Des ventes de parfums contrastées

Selon la FFPS, le recul du parfum en 2015 (- 1,6% en valeur) s’explique pour une large part par de mauvais chiffres en novembre et décembre qui sont les mois les plus importants pour cette catégorie de produits. Le mois de janvier 2015 a lui aussi été particulièrement affecté.

Toutefois, les ventes de parfums féminins et masculins n’ont pas réagi de la même manière en 2015. Ce sont les féminins qui s’affaissent avec une baisse de 2,8% en valeur, seuls les coffrets voient leurs ventes augmenter de 4,7%, tandis que les parfums masculins sont quasi stables à - 0,6%.

De leur côté, les parfums de très haut de gamme des marques indépendantes ou des collections privées des grandes marques du sélectif poursuivent leur forte progression, même si leur part de marché réduite - estimée entre 2 et 5% du marché - ne leur permet pas de peser sensiblement sur la tendance.

Bons résultats pour le soin et le maquillage

Moins saisonnières, les ventes de produits de soins affichent en revanche leur meilleur résultat en valeur depuis deux ans avec une augmentation de 0,6%. De même, et malgré un mois de décembre difficile (-1,1%) également, le maquillage accomplit sa meilleure performance depuis 2013 avec une progression de 0,4% en valeur, boosté par les rouges à lèvre dont les ventes affichent +8,5%.

« Les parfumeries sélectives maintiennent leur chiffre d’affaires en 2015. Les enseignes ont su s’adapter à l’évolution du marché en proposant une expérience client omnicanale, en maintenant une accessibilité des prix par des offres privilégiant la fidélité. Le marché était orienté à la hausse avant les attentats qui ont entrainés une baisse de fréquentation sur les deux derniers mois de l’année, mois les plus importants en chiffre d’affaire de la profession,  » souligne William G. Koeberlé, Président de la FFPS.

V.G.

© 2016 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

MakeUp in NewYork mettra en avant les tendances beauté venues d’Asie

Florence Bernardin, directrice générale d’Information & Inspiration, spécialiste des marchés cosmétiques asiatiques, présentera les dernières tendances maquillage et beauté venues d’Asie lors de la prochaine édition de MakeUp in NewYork qui se tiendra les 12 et 13 septembre 2018. À travers les tendances et produits, Florence montrera (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Ingrédients synthétiques de parfumerie - Un juste retour de flamme

Remi Pulverail
Ingrédients synthétiques de parfumerie - Un juste retour de flamme

Depuis le début de l’année 2018, c’est un peu ’panique à bord’ ! La raison : la pénurie de matières premières clefs pour l’industrie. Un exemple assez significatif est celui de l’ISO E SUPER : une énorme commodité qui rentre à hauteur de 20 à 40% dans pratiquement toutes formules de parfum (parfumerie fine et fonctionnelle). Ce dérivé de la (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer