Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Sociétés & industrie

« Cosmetica Italia doit être reconnue comme l’entité de référence nationale dans l’industrie des cosmétiques », Renato Ancorotti

Renato Ancorotti, fondateur et président de Ancorotti Cosmetics, va être nommé pour trois ans jusqu’en 2021 à la tête de Cosmetica Italia, l’association italienne qui représente l’ensemble de la filière italienne du secteur de la beauté, soit plus de 500 adhérents. Cette nomination sera entérinée officiellement le 21 juin prochain au Palazzo Visconti à Milan, à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’Association. Le point avec le nouveau Président qui explique ici ses objectifs.

Renato Ancorotti

Renato Ancorotti

Premium Beauty News - Vous prenez la succession de Fabio Rossello qui depuis 2011 a beaucoup œuvré pour promouvoir l’industrie italienne de la parfumerie-cosmétique. Quel est le poids de cette industrie aujourd’hui ?

Renato Ancorotti - Le secteur italien des cosmétiques a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires total de 11 milliards d’euros (+ 4,3%), et même 15,7 milliards d’euros si l’on considère toute la filière depuis les ingrédients en passant par les machines, les emballages, les produits finis. Les exportations restent une des composantes clé de la croissance de cette filière en Italie puisque pour cette même année 2017 elles ont progressé de 8 % par rapport à l’année précédente en atteignant 4,7 milliards d’euros.

Premium Beauty News - Quels sont les grands axes de votre programme ?

Renato Ancorotti - Il est clair que ma mission sera d’abord de tout mettre en œuvre pour assurer le développement du secteur, le tout dans un esprit d’éthique et de responsabilité. Je ferai en sorte d’offrir en interne le maximum de services aux membres. Je conçois ma mission comme un moyen de promouvoir les valeurs du secteur à l’extérieur et protéger les intérêts de la filière. La seule vision qu’il faut avoir pour l’Association et d’être avant tout le seul point de repère pour toutes les entreprises de l’industrie cosmétique. Je prévois d’organiser rapidement une grande réunion pour redéfinir les secteurs stratégiques et mieux appréhender la manière d’exercer la gouvernance associative. Je compte également mettre en place ce que j’appelle un « coordonnateur » qui sera chargé de rendre régulièrement visite aux membres directement dans leurs entreprises pour qu’ils soient mieux informés sur les services que l’association peut leur offrir. Il écoutera leurs idées et leurs besoins qui seront ensuite partagés et évalués. Je pense d’ailleurs que la présence d’un membre du Board appartenant au même groupe que l’entreprise visitée contribuerait à renforcer les relations entre l’Association et les membres.

Premium Beauty News - Et sur le plan de la gouvernance, comment voyez-vous les choses ?

Renato Ancorotti - Je pense qu’il est important qu’il y ait un renforcement du rôle de notre comité de direction avec la mise en place de personnes plus opérationnelles. Il sera important de collaborer avec les autres organisations représentatives du secteur ainsi qu’avec les personnes clés, sans oublier les instances par exemple au niveau de la formation. Il faut que nous puissions partager davantage autour d’expériences industrielles et commerciales. Il faudra accroître le nombre de réunions entre nous. Il est important, selon moi, que l’association soit plus flexible, que nous bâtissions un véritable réseau structuré avec la participation de nouveaux entrepreneurs, guidés dans ce parcours par certains de nos membres qui puissent servir de « tuteurs ». Le tout, bien sûr, dans un esprit de parfaite loyauté.

Premium Beauty News - Et puis il y aura les groupes de travail ?

Renato Ancorotti - Effectivement ! Et ils sont très importants. Il est fondamental de mettre au point un programme précis et sans doute d’augmenter le budget pour ces groupes. Chacun de ces groupes devra être représentatif des secteurs adhérents. Il faut aussi, bien sûr, investir sur la partie environnementale. Et ne pas oublier d’avoir une plus grande représentation des grandes entreprises.

Premium Beauty News - L’international est un axe majeur pour vous ?

Renato Ancorotti - C’est essentiel ! Il faudra certainement être davantage présent dans les expositions et les foires. Il faudra aussi développer plus de choses avec les instances locales des pays étrangers. Et, bien sûr, créer un service pour aider les entreprises à exporter. Il est très important que Cosmetica Italia soit reconnue comme une entité de référence nationale par les principaux acteurs mondiaux.

Premium Beauty News - Du service…. Toujours plus de services !

Renato Ancorotti - Bien sûr ! Mais il faut rendre les services de plus en plus rentables, intéressants et adaptés pour les membres, en augmentant les recettes qui pourront ensuite être réinvesties dans les activités de l’association.

Premium Beauty News - La communication et le marketing sont des atouts incontournables aujourd’hui ….

Renato Ancorotti - C’est vrai ! D’où l’analyse et la recherche de potentiels partenaires qui nous permettront de mieux connaître et mieux analyser les besoins des clients. Par ailleurs, pour bien communiquer, il faut optimiser notre base de données. Je compte consolider aussi les campagnes de communication interne et externe.

Premium Beauty News - Vous comptez aussi, semble-t-il, redéfinir le périmètre de certains secteurs au sein de l’association…

Renato Ancorotti - En effet ! Celui du packaging et de l’emballage en particulier doivent être inclus pour qu’on puisse représenter la filière de manière plus efficace.

Le domaine de la cosmétique c’est une excellence reconnue du Made in Italy, mais il faudra mieux communiquer autour de ceci pour continuer à améliorer la confiance et la réputation de notre industrie. Il faut renforcer les relations avec les milieux d’affaires et faire en sorte que nous participions aux initiatives économiques et institutionnelles nouvelles.

Premium Beauty News - Concernant les activités techniques et législatives, quels sont vos projets ?

Renato Ancorotti - C’est un point essentiel pour une association digne de ce nom ! Il faut porter une attention toute particulière à l’identification des sujets les plus pertinents et les plus émergents (par exemple, la prochaine mise à jour du règlement sur les cosmétiques, les critères communs, le commerce électronique / la distribution sélective). Il faut permettre à l’industrie de travailler et d’innover efficacement avec la garantie d’une certaine stabilité réglementaire. Il faut participer aux débats et s’engager pour surmonter les obstacles techniques /réglementaires liés au commerce international avec l’objectif de protéger et d’accroître les exportations.

Premium Beauty News - Derniers axes, la recherche et l’environnement ?

Renato Ancorotti - Là aussi, il faudra promouvoir la collaboration de notre centre d’études avec des organismes externes et la création de parcours de formation en cosmétique.

Enfin, je tiens à souligner mon engagement en matière d’éthique et développement durable. Nous devons inciter tous les membres à s’engager dans des démarches environnementales, par exemple en adoptant la certification ISO concernant le management environnemental, et les sensibiliser au thème de la responsabilité sociale de l’entreprise. Par ailleurs, nous comptons renouveler notre soutien au programme La Forza e il Sorriso (en France, Belle & Bien), qui apprend aux femmes à faire face aux effets secondaires visibles des traitements de tous les types de cancer grâce à des ateliers de beauté gratuits.

Propos recueillis par Jean-Yves Bourgeois

© 2018 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
spip-vignette

MakeUp in Paris : Record d’innovations en lice

Plus de 80 produits ont candidaté pour figurer dans la présentation des IT Products du salon MakeUp in Paris, pari lesquelles 35 nouvelles formules et 40 innovations packaging ou full service. « C’est la première fois depuis le lancement de cette sélection en 2015 que nous avons une si belle récolte. Nous remercions vivement tous les (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Contamination microbienne des accessoires cosmétiques : Risques et solutions ?

Pylote
Contamination microbienne des accessoires cosmétiques : Risques et solutions ?

Les accessoires et applicateurs cosmétiques font partie des produits à risque élevé de contamination microbienne à l’usage. Cette contamination entraîne un risque pour les utilisateurs et représente un sujet de préoccupation pour les industriels du secteur. Afin de limiter la prolifération et le transfert des micro-organismes aux utilisateurs, (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer